L’organisation des soins infirmiers ou de masso-kinésithérapie sont prévus par l’équipe de l’HAD Santé à Domicile Loire-Forez. Elle organisera la prise en charge en partenariat avec l’équipe libérale au choix du patient. Il est nécessaire pour le patient de communiquer rapidement les noms du médecin traitant et de l’infirmier libéral, du kinésithérapeute, de la pharmacie etc…

En complément des soins infirmiers assurés tous les jours de 7h à 21h, une astreinte 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 est garantie sur la zone d’intervention Loire-Forez. En cas de problème l’infirmier(e) de permanence contactera le médecin coordonnateur d’astreinte qui prendra une décision adaptée à la situation.

Une prise en charge en hospitalisation à domicile n’aura pas de coûts supplémentaires par rapport à une hospitalisation traditionnelle en établissement. Les frais remboursés suivent la même tarification à l’activité (T2A). Santé à Domicile Loire-Forez fera l’intermédiaire entre le patient et la Sécurité Sociale, comme l’explique le tableau suivant :

Le médecin traitant ou le médecin hospitalier formule la demande de prise en charge en hospitalisation à domicile auprès de l’HAD Santé à Domicile Loire-Forez.
Pour cela il rédige une prescription médicale.

Plusieurs évaluations (médicale et soignante, sociale et rééducation) sont effectuées par l’équipe de l’HAD Santé à Domicile Loire-Forez, auprès du patient et à son domicile, afin de savoir si une prise en charge en hospitalisation à domicile est possible.

L’admission en hospitalisation à domicile est prononcée par le directeur après avis du médecin coordonnateur de l’HAD Santé à Domicile Loire-Forez, au vu du projet thérapeutique.

L’hospitalisation à domicile est possible sous certains critères définis et précis. Ces motifs de prise en charge concernent de nombreuses pathologies dont voici quelques exemples :

  • Pansements complexes et soins spécifiques (stomies compliquées, escarres, ulcères, brûlures,…) : pansements longs, supérieur à 30 minutes
  • Soins Palliatifs : pour les personnes en fin de vie
  • Prise en charge de la douleur
  • Nutrition entérale ou parentérale
  • Post traitement chirurgicale
  • Traitements par voie veineuse : anti-infectieux ou autre
  • Assistance respiratoire : oxygénothérapie,…
  • Chimiothérapie et surveillance post chimiothérapie
  • Surveillance de radiothérapie et surveillance d’aplasie : effets secondaires
  • Rééducation orthopédique et neurologique
  • Soins de nursing lourds : pour les personnes très dépendantes (toilettes au lit, prévention des escarres,…)
  • Prise en charge psychologique et sociale
  • Autres traitements